22 mars : journée mondiale de l'eau

1.000 enfants de moins de cinq ans par jour...

THÉMATIQUE DES NATIONS UNIES POUR LA JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU 2017 : LES EAUX USÉES.

La plupart des quartiers urbains défavorisés et des villes dans les pays en développement ne disposent pas d’infrastructures ni de ressources adéquates pour gérer de manière durable et efficace les eaux usées. Ces eaux véhiculent des matières fécales, des déchets médicaux, des pesticides d’agriculture et des produits chimiques potentiellement toxiques rejetés par les activités humaines. En buvant une source d’eau contaminée les populations risquent de contracter des maladies mortelles. Les matières fécales sont celles qui contaminent le plus l’eau avec  près de 1 milliard de personnes déféquant en plein air  . De ce fait, chaque année 1,8 milliard de personnes risquent de contracter des maladies comme la diarrhée, le choléra, la dysenterie, la typhoïde ou la polio en buvant de l’eau contaminée par des excréments.

 

Dans l’ensemble, la non potabilité de l’eau et le manque d’assainissement et d’hygiène font 842 000 morts chaque année . D’autre part, les pathologies intestinales comme la diarrhée, favorisées par un mauvais environnement sanitaire et l’eau contaminée, contribuent très fortement au fléau qu’est la sous-nutrition.

merci de nous aider: faites un don

 

 

 

RDC : enfants soldats

RD Congo : l’ONU dénombre dix charniers dans le Kasaï Central

22 mars 2017 à 20h32 — Mis à jour le 23 mars 2017 à 09h06

 

Des enquêteurs de l'ONU ont déclaré mercredi avoir dénombré dix fosses communes liées aux violences qui secouent depuis septembre le Kasaï Central, province située dans le centre de la République démocratique du Congo.

 

Enfants-soldats et massacres

La rébellion Kamwina Nsapu porte le nom d’un chef coutumier local entré en conflit avec le pouvoir central et tué par les forces de l’ordre en août. Elle a été accusée par l’ONU de recruter des enfants et d’avoir commis de nombreuses atrocités. 

Nouveau cri d'alarme de l' ONU

le lac Tchad, frontière avec le Cameroun, le Nigéria et le Niger.
Pays voisin du Nigéria : le Bénin, au-delà le Togo et le Burkina Faso.

AFP, publié le jeudi 02 mars 2017

Hier, les enfants esclaves en RDC, aujourd'hui famine au lac Tchad

 

Lac Tchad: l'ONU au chevet d'une des pires crises humanitaires, menaçant 21 millions de personnes au Nigeria, Tchad, Cameroun et Niger.

 

Les représentants du Conseil de sécurité de l'ONU vont se rendre jeudi au lac Tchad, dans le but d'attirer l'attention sur une des plus graves crises humanitaires de la planète, qui combine famine, attaques jihadistes, changement climatique et mauvaise gouvernance.

 

Cette crise touche quelque 21 millions de personnes réparties dans quatre pays: le Nigeria, le Tchad, le Cameroun et le Niger.

 

La visite des 15 ambassadeurs du Conseil de sécurité doit aussi ouvrir la voie à une action plus forte de l'organe exécutif de l'ONU pour tenter de résoudre une crise largement ignorée par la diplomatie mondiale quand les conflits en Syrie et au Soudan du Sud s'intensifient.

 

La visite "portera l'attention internationale sur la crise humanitaire" au lac Tchad, où les donateurs réclament de nouveaux financements, a affirmé l'ambassadeur du Royaume-uni à l'ONU, Matthew Rycroft.

 

La crise est "largement ignorée" et le Conseil de sécurité a été "sans doute un peu lent à s'attaquer à la menace (du groupe jihadiste) Boko Haram", a expliqué à l'AFP M. Rycroft. 

 

Conduite par le Royaume-Uni, la France et le Sénégal, le Conseil de sécurité rencontrera les dirigeants, des représentants de la société civile et se rendront dans des camps de réfugiés au Cameroun et dans le nord-est du Nigeria. Ces crises ont déplacé quelque 2,3 millions de personnes.

 

La visite commencera au Cameroun, une semaine après que le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres eut tiré le signal d'alarme sur la menace de famine dans le nord-est du Nigeria, épicentre du conflit avec Boko Haram.

 

Les Nations unies cherchent 1,5 milliard de dollars en 2017 pour la région du lac Tchad - dont près de la moitié pour le nord-est du Nigeria, où 5,1 millions de gens manquent de nourriture.

lire l'article :  

http://pro.orange.fr/actualites/lac-tchad-l-onu-au-chevet-d-une-des-pires-crises-humanitaires-de-la-planete_113117583.html 

 

 

 

 

 

 

 

Enfants esclaves en RDC

en totale insécurité, famine, maladies, décès

SKY NEWS : 01.03.2017

En RDC, les enfants sont les esclaves modernes des mines de cobalt. Ce pays pourvoit à 60% de la production mondiale de ce minerai, et un cinquième de cette production est extraite par des enfants.

La République Démocratique du Congo se trouve sur l’un des gisements de minéraux les plus riches du monde. D’énormes quantités d’or, de cobalt et d’étain se trouvent dans son sous-sol. L’extraction en RDC prend des allures de ruée vers l’or, le cobalt étant un composant majeur des batteries au lithium de nos smartphones et ordinateurs portables. Il est recueilli par des exploitations minières qui vendent le minerai à des sociétés chinoises, qui ne posent aucune question sur la méthodologie et l’éthique de l’extraction. Les acheteurs cherchent simplement le meilleur prix.

La plupart des mineurs sont pauvres et n’ont d’autres choix pour survivre, que de travailler pour les exploitations minières. C’est ainsi que dans des conditions climatiques épouvantables, les jeunes enfants, dont certains n’ont que 4 ans, se mêlent aux adultes pour creuser des tunnels ou des puits, et extraire les sédiments à la main ou à l’aide d’outils rudimentaires. Ils peuvent être menacés et battus, alors même qu’ils exécutent des tâches inhumaines, portant des sacs de terre mouillée sur le dos, s’introduisant dans les profondeurs des tunnels et des puits, dépourvus de tout équipement de sécurité.

Les journalistes de Sky News qui ont mené l’enquête dans les 5 mines de cobalt du pays, ont vu des enfants dans chacune d’elles.

Les plus jeunes d’entre eux sont utilisés pour trier le cobalt à l’aide de leurs doigts fins. Ils ne disposent d’aucun masque et manipulent le cobalt sans gants, alors que les scientifiques s’accordent pour dire qu’une exposition récurrente au cobalt cause de graves dommages au système respiratoire.

La plupart de ces enfants ne possèderont jamais de smartphones, ils essaient simplement de survivre un jour après l’autre.

Après cette enquête de Sky News, Apple a annoncé suspendre leurs achats auprès des fournisseurs manquant de transparence. D’autres clients ont affirmé qu’il était difficile de tracer l’origine du cobalt. Ils suggèrent de proposer des améliorations des conditions de travail.

Source : Sky News